Hier

À l'époque celtique, le hameau de Cara, qui fait aujourd'hui partie de la commune, existait déjà, et ceci bien avant Presinge. Il formait un promontoire sur le passage de la route allant d'Annemasse à Thonon. Le nom même de Presinge témoigne de la présence des Burgondes.

Au haut Moyen Age les villages de Presinge et de Puplinge faisaient partie de Ville-la-Grand, dont le territoire était une imbrication de fiefs relevant du Faucigny et du Genevois.

Au XIIIe siècle ces terres revinrent à la Savoie.

Plus tard, Louis de Bonivard acquit le château de Grailly et depuis 1420, l'église de Presinge dépend du Chapitre cathédral de Genève.

Longtemps rattachée à Puplinge, la commune de Presinge gagnera son autonomie en 1851.

Nos armoiries

La coquille tirée des armoiries de la famille de Grailly, rappelle l'ancienne union à Ville-la-Grand, dont les de Grailly étaient seigneurs.

Les trois glands évoquent les chênes centenaires de la commune.

Ces armes de composition furent approuvées, le 9 septembre 1924, par le Conseil d'Etat.

Aujourd'hui

La superficie de la commune de Presinge est de 471 hectares, son point culminant est à 460 mètres et sa population est actuellement de 677 personnes (fin 2016).

Durant des siècles, les habitants de Presinge, les Presingeois, tirèrent leur revenu du travail de la terre.
Aujourd'hui encore, la commune est vouée à l'agriculture et à la viticulture. On y trouve aussi deux restaurants et une pension pour personnes âgées.
Toutefois, avec le développement des moyens de communication et l'envie toujours plus grande des citadins d'habiter la campagne, Presinge, petit à petit, s'est également découvert une vocation résidentielle.

Des informations détaillées sur certains aspects de Presinge se trouvent sur le site du canton, à la page de l'Office cantonal de la Statistique:

http://www.ge.ch/statistique/communes/apercu.asp?commune=35

Presinge en photos

Plan